Mohamed Merah, français, toulousain, djihadiste fanatique, admirateur d’Al Qaïda, assassin d’enfants et tueur raciste.

Publié le 21 mars 2012

14


toulouse immeuble 17 rue vigne habitation du tueur

  1. Mohamed Merah
  2. 24 ans, carrossier de profession
  3. français toulousain d’origine algérienne
  4. cerné par le Raid depuis 3 heures du matin
  5. a jeté son 11,43 au forces du Raid  
  6. garderait en sa possession un fusil d’assaut AK 47 et un mini pistolet mitrailleur Uzi
  7. a été trahi par ses traces cybernétiques (voir ici)
  8. se terre au rez de chaussée ou au 1er étage du 17  rue du Sergent Vigné à Toulouse
  9. a effectué plusieurs séjours en Afghanistan et au Pakistan
  10. a postulé à la Légion Étrangère en 2010 et a été recalé lors de la première journée d’intégration
  11. dit être un moudjahidine  connecté à Al Qaïda
  12. dit qu’il est contre la loi sur le voile
  13. dit lutter  contre la participation française aux côtés de l’Otan en Afghanistan
  14. a été arrêté fin 2010, à Kandahar, Afghanistan, pour des faits de droit commun
  15. dit avoir agi pour venger les Palestiniens (l’Autorité Palestinienne a exprimé une condamnation vigoureuse)
  16. affirme avoir filmé les tueries et dit souhaiter mettre les vidéos en ligne (liste et photos des victimes ici)
  17. dit être prêt à se rendre dans l’après-midi
  18. dit aussi que ce n’est que le début d’une importante campagne terroriste

*

*

Éléments de contexte :

  • Merah était fiché depuis longtemps par la DCRI ( Direction centrale du renseignement intérieur, ex DST + ex RG).
  • Merah était défavorablement connu des services de police et aurait été incarcéré à deux reprises en 2007 et 2009.

Le tueur a commis de nombreuses maladresses, entre autres :

  • Il s’est enquis auprès d’un concessionnaire Yamaha des possibilités de désactivation du traqueur de géolocalisation du Yamaha T Max  530 volé (voir photo du scooter ici ).
  • Il a utilisé l’ordinateur de sa mère pour se connecter au site d’annonces en ligne gratuites leboncoin.fr  et prendre  rendez-vous avec  sa première victime le maréchal des logis chef Imad Ibn Ziaten. La DCRI a identifié l’adresse IP  puis est  remontée à la source,  après avoir short listé 15 cibles parmi les 500 connections effectuées sur  l’annonce. Imad Ibn Ziaten a été assassiné le 11 mars à Toulouse.

Les armes potentiellement encore en possession du tueur retranché :

Un mini Uzi 9 mm israélien

Un fusil d’assaut Kalachnikov, AK 47

*
*

Retour au mur d’accueil de NanoJV

*
*
*
*



About these ads
Posted in: Terrorisme